Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Quelques chiffres

  • Nombre d'individus

    54 194
  • Hommes

    27 206
  • Femmes

    26 988
  • Familles

    20 454
  • Noms de famille

    5 841
  • 1

"Faire de la généalogie", un travail de fourmi qui devient vite une passion.

Aujourd'hui, la plupart des archives départementales sont en ligne et le dépouillement des registres se fait donc d'une manière beaucoup plus rapide que par le passé, depuis chez soi.

Au début, on se dit que c'est déjà bien d'avoir les dates de naissance, de mariage et de décès de son arrière grand-père. Mais très vite, on obtient une génération supplémentaire et on finit par chercher et déchiffrer des actes du 16ème siècle !

Les difficultés sont nombreuses (archives manquantes, lecture très difficile de certains actes), mais il existe un formidable outil pour trouver ce que l'on cherche : les communautés de généalogistes qui sont toujours très actives dans presque tous les départements, et également à l'étranger.

De plus, il existe un nombre très importants de généalogistes qui mettent leur généalogie en ligne, notamment via www.geneanet.org, où il y a plus de 740 millions d'individus référencés dans les arbres en ligne.

Les différentes aides sont répertoriées dans un autre article : Les aides en ligne

Cette passion amène à rechercher les ancêtres directs et indirects.